VOS DONS SONT UTILES ET PRECIEUX !

De 1981 A 1990

1986 : Financement d’un bâtiment en banco amélioré pour héberger trois classes

1987 : A Madjoari : deux classes en banco amélioré s’ajoutent à la classe existante ; mal entretenue, elle aura une courte vie.

DE 1991 A 2000

1993 : Mise en place d’une petite bourse de cantine pour garantir un repas par jour de classe. Rapidement, Dingy seul ne pouvant plus faire face aux dépenses, les groupes 1/3 monde de St Martin-Bellevue, du Grand-Bornand ainsi que le Comité de La Clusaz participent au financement. En octobre 2008, 172 élèves sont dans le secondaire, 4 sont à l’université ou dans une grande école comme Thiombiano Bardia qui prépare un master en urbanisme. .Budget annuel : environ 15 000€. 

1994 : Suite à l’appel du chef du village de Madjoari, mise en place d’un projet de lancement de la culture attelée, encore très peu répandue. C’est un demi-échec, par manque d’encadrement et de collaboration des services agricoles.

1996, il faut rapatrier les crédits. Mais le projet sera repris à plus grande échelle et avec succès lorsque La Clusaz signera un contrat avec les Volontaires du Progrès.

1998 A la suite de manifestations étudiantes l’université de Ouaga est fermée et occupée par l’armée. Bardia ne peut passer son DEUG, il risque de perdre une année. Il a réussi un concours à l’EAMAU à Lomé, école d’architecture et d’urbanisme. Vu ses excellents résultats depuis la sixième, nous décidons de prendre en charge sa scolarité et ses frais d‘hébergement durant 3 ans. C’est la première fois dans l’histoire de son village qu’un de ses enfants va si loin dans les études. Une cinquantaine de personnes se portent volontaires pour le parrainer. La troisième année, il termine sa formation par un stage à la mairie d’Annecy.

DE 2001 A 2010

2005 : Le Foyer organise chaque premier dimanche du mois, un marché associatif. Suite à une enquête auprès de la population, il propose au groupe Tiers-Monde de tenir un stand Commerce Équitable, dépôt vente d’Artisans du Monde. Une ristourne de 10% sur les produits alimentaires vendus revient à l’aide à la scolarisation des enfants de Madjoari.

2006 : Grâce à la mobilisation de Claude Jalle, construction d’un foyer près du lycée de Pama pour permettre aux élèves de Madjoari de poursuivre leurs études loin de chez eux.
Ce foyer héberge cette année 53 élèves de 6° et de 5° et leur assure un repas par jour. L’autre repas est pris en charge par les familles qui fournissent les ingrédients (maïs, mil, haricots).

2009 : Inauguration d’un centre d’hébergement à Madjoari, financé par une ONG autrichienne et La Clusaz

2010 : Bourses aux élèves et étudiants de la province. Subvention aux cantines des écoles primaires pour l’achat d’huile, de sel et matériel et à l’association « main tendue aux petits orphelins ». Participation à différents projets pour l’alphabétisation et l’accès à l’eau potable notamment.

 

DE 2011 A NOS JOURS

2017 : Versement de subvention pour venir en aide au petits orphelins ainsi qu’à leur alphabétisation.

2018 : Forage dans la commune de Pama. Révision de 14 pompes dans 6 villages de la commune de Madjoari. Candidature auprès de l’EU pour un projet « Eau et Assainissement » dans la province de Kompienga dont font partis Madjoari, Pama et Kompienga. Projet porté par Thiombian Bardia natif de Madjoari, urbaniste actuellement en mission au Cameroun pour l’agence Française de Développement). Le projet n’a malheureusement pas été retenu pour des raisons strictement administratives. Subvention apportée à la maternité de Pama.

2019 : Première attaques terroristes contre la gendarmerie puis contre une mosquée et son imam, puis contre des particuliers, des enseignants et des campements de chasse.

2019 : Financement d’un forage dans un village de la commune de Pama rendu nécessaire par l’afflux de réfugiés.

2021 : La situation est restée calme quelques temps mais ce n’est peut-être qu’un sursit, des camps de terroristes étant installés dans la forêts pour le plus grand malheur des Hommes et de la faune sauvage de la réserve. Néanmoins, un autre forage pourra être financé cette année en plus des subventions habituelles.